Sciences, Observatoire Accueil du Campus Point Info-Projets Observatoire Laboratoire de recherche

Bases de donnéesBases de données

L’évaluation du risque sismique  , qui suppose le croisement entre l’aléa d’une part, et la vulnérabilité   des enjeux exposés d’autre part, est un exercice qui nécessite le recours à de nombreuses observations relatives à l’occurrence et aux effets des séismes, à la typologie des enjeux, etc.

Il s’est donc avéré nécessaire d’organiser ces informations dans des bases de données qui permettent une capitalisation des connaissances et une mise à disposition facilitée auprès des professionnels du risque sismique   et de plus en plus fréquemment du grand public. En effet, ces bases de données ont également un rôle essentiel d’entretien de la mémoire des séismes passés, indispensable pour faire prendre conscience aux citoyens que le risque sismique   existe bien en France.

Nous dressons ici une liste des principales bases de données, existantes ou en cours d’élaboration, relatives au risque sismique   en France.

Sismicité  

Afin d’évaluer l’aléa sismique  , il est en premier lieu nécessaire de connaitre les séismes survenus dans et à proximité de la zone étudiée. Ces informations peuvent-être de différentes natures : caractéristiques principales du séisme   (localisation, magnitude  ), paramètres instrumentaux, enregistrements sismologiques ou observations des effets macrosismiques.

Sismicité   instrumentale

Pour les séismes récents ayant pu être enregistrés par des réseaux sismologiques (depuis les années 1960 en France), il est possible d’avoir accès, pour chaque séisme  , à ses caractéristiques principales du séisme   (localisation, magnitude  ), aux enregistrements sismologiques bruts et dans certains cas à certains paramètres instrumentaux pré-calculés.

Parmi les bases de données accessibles en ligne, notons notamment celles du RéNaSS, du DASE/CEA et du RAP pour la Métropole, et celle du CDSA pour les Antilles françaises. Par ailleurs, notons également la base de données du CSEM pour les séismes survenant dans la zone Euro-Méditerranéenne.

Macrosismicité

Un autre type de données important dans l’étude des séismes, sont les effets « macrosismiques » des séismes, représentés par un niveau d’intensité. Le BCSF, qui a en charge la collecte de la donnée macrosismique suite aux séismes importants en France (réalisation d’enquête de terrain, diffusion de questionnaires aux communes sinistrées, recueil de témoignages en ligne), donne ainsi accès aux intensités observées suite aux séismes survenus en France depuis 1992.

En ce qui concerne les séismes « historiques » survenus avant la période instrumentale, la principale source d’information provient de la consultation de documents d’archives (coupures de presse, archives paroissiales, notes des autorités, etc.), laquelle permet d’avoir accès aux effets des séismes et d’évaluer les intensités associées, ainsi que d’estimer la localisation approximative des épicentres. La base de données des séismes historiques SisFrance métropole est consultable en ligne.

En marge de la macrosismicité à proprement parler, il est également intéressant de noter la démarche engagée par l’IRMa? avec le soutien du Conseil Général de l’Isère, de produire et d’alimenter une base de données recensant les catastrophes naturelles (dont les séismes) ayant frappées le département, en reportant les éléments présentés dans les études existantes (DCS, PPR?) relatifs aux effets de la catastrophes (description des dommages et évaluation de leur coût, photographies, etc.). Cette action de l’IRMa, qui s’adresse en premier lieu au grand public, vise avant tout à entretenir la mémoire du risque.

Failles actives

Depuis 2001, le Ministère en charge de l’Ecologie met à disposition du public, via le site internet www.neopal.net, une base de données des indices de déformations néotectoniques et de paléoséismes localisés en France métropolitaine et aux Antilles. Développée par le BRGM?, cette base de données demeure à caractère technique et est par conséquent essentiellement utile aux spécialistes.

Bâti

Initiés en 2008, des travaux sont actuellement en cours aux Antilles afin de mettre en place une base données relative au bâti, afin de permettre de disposer d’informations quant aux enjeux exposés, ainsi qu’à leur vulnérabilité   aux séismes.

Liens utiles

Sismicité   instrumentale

Effets des séismes

Failles actives